Lucie Desjardins

Département d'études littéraires

Poste : Professeure

Courriel : desjardins.l@uqam.ca

Téléphone : (514) 987-3000 poste 5677

Local : J-4685

Domaines d'expertise

  • Littérature française des XVIIe et XVIIIe siècles
  • Représentation et discours sur le corps / Représentation des passions
  • Littérature et peinture / Portrait peint et portrait littéraire
  • Discours de la morale
  • Littérature et culture populaire sous l'Ancien Régime /croyances /superstition
  • Général
  • Enseignement et supervision
  • Publications
  • Communications
  • Réalisations
  • Distinctions
  • Services à la collectivité

Cheminement académique

  • Aucune donnée disponible pour cette section.

Liens d’intérêt

  • Aucune donnée disponible pour cette section.

Projets de recherche en cours

  • Archéologie de la superstition : croyances, savoirs et littérature en France (XVIe-XVIIIe siècles)

  • Les figures du monde renversé (1610-1730)

    Inscrit dans la longue durée historique, le monde renversé désigne, dès l'Antiquité, un procédé formel fondé sur l'association de choses incompatibles. Mais il sera surtout utilisé de la Renaissance aux Lumières où il suscite un imaginaire littéraire, philosophique et artistique foisonnant que culture savante et culture populaire ont exploité à des fins très diverses, mais en offrant toujours un point de vue privilégié pour appréhender, dans toute sa complexité, la place de l'individu dans l'univers. En tirant les conséquences de la révolution scientifique copernicienne et de l'entrée du monde occidental dans un premier espace mondialisé, les différentes figures sous lesquelles paraît le motif du monde renversé constituent autant de renversements des identités fixées par de vieilles évidences et d'espaces ouverts à d'autres lectures du monde qu'il convient d'étudier. Ce projet s'inscrit dans le prolongement de la réflexion, amorcée il y a plusieurs années déjà, par le collectif dirigé par J. Lafond et A. Redondo (1979). À partir d'un vaste corpus formé de récits de voyage, d'utopies, de pièces de théâtre, de romans, de pamphlets et de canards allant des mazarinades jusqu'au Monde renversé de Lesage et d'Orneval (1721), il s'agira de contribuer à une histoire intellectuelle des figures du monde renversé en nous fixant trois objectifs principaux. 1. Poursuivre le travail d'inventaire de Lafond et Redondo de manière à constituer un catalogue complet des figures du monde renversé qui permette ensuite d'en étudier le mode de fonctionnement et l'évolution. 2. Contribuer à l'étude de la culture populaire de l'Ancien Régime. Les images du monde renversé font d'abord la joie d'un public auquel se destinent les nombreuses publications populaires, formées de textes et de vignettes où sont représentés interdits et divagations sous de multiples formes devenues topiques dans lesquelles, par exemple, l'âne donne à manger à son maître, la charrue mène le boeuf, la femme domine son mari, le bouffon devient roi et la bête devient homme. Pour le temps du carnaval, selon des modalités diverses où s'entremêlent profane et sacré, jeunes et vieux, pauvres et riches, femmes et hommes échangent ainsi leurs rôles et leurs prérogatives selon un code précis. Dès lors qu'il met en parallèle des inversions relevant tantôt de relations socialement définies et tantôt de l'ordre naturel, le recours au motif du monde renversé laisse entendre qu'il est tout aussi impensable de subvertir les règles et les valeurs sociales que de permuter des propriétés physiques. 3. Interroger l'imaginaire moral de l'Ancien Régime. Depuis Érasme et Montaigne, le discours moraliste fait de ce procédé de composition le principe d'un imaginaire où s'affirme la vocation parodique, satirique et, plus généralement, critique que comporte la représentation d'un autre monde. Suivant l'inflexion morale qu'il prend très souvent, le monde renversé devient une illusion dont la valeur heuristique tient au brouillage des frontières entre la vérité et la non-vérité, car ce qui semblait vrai hier peut se révéler faux au regard de nouvelles exigences critiques. De ce point de vue, le monde renversé n'est pas un monde en désordre, mais à rebours, qui se construit sur d'autres règles que celles du monde ordinaire, permettant même de réfléchir sur ses évidences prétendues en dessinant les contours d'un antimonde. L'imaginaire du monde renversé ne concerne pas seulement la culture populaire, mais également la culture lettrée, comme en témoigne, par exemple, Molière ou Boileau qui reprennent à leur tour ces figures. C'est pourquoi les représentations d'un monde renversé suscitent souvent une réflexion plus générale sur l'ordre et le désordre, puisqu'elles supposent un renversement de l'«ordre naturel»

  • Groupe de recherches sur l'histoire des sociabilités.

Partenaires (organismes, entreprises)

  • Aucune donnée disponible pour cette section.

Affiliations externes principales

  • Aucune donnée disponible pour cette section.

Prix et distinctions

  • Aucune donnée disponible pour cette section.

Publications

  • Livres

    Lucie Desjardins (dir.), Les figures du monde renversé de la Renaissance aux Lumières. Hommage à Louis Van Delft, Paris, Hermann, 2013.

    Lucie Desjardins et Daniel Dumouchel (dir.), Penser les passions à l'âge classique, Paris, Hermann, 2012, 287 p.

    Lucie Desjardins, Monique Moser et Chantal Turbide (dir.), Le corps romanesque. Images et usages topiques sous l'Ancien Régime, Québec, Presses de l'Université Laval, coll. « La République des Lettres », 2009, 662 p.

    Nicolas Faret, Recueil de lettres nouvelles dit Recueil Faret (éd. critique réalisée par le Groupe de recherche sur les discours de la morale sous la direction d'Éric Méchoulan), Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2008, 382 p.

    Lucie Desjardins, Le corps parlant. Savoirs et représentation des passions au XVIIe siècle, Paris/Québec, L'Harmattan / Presses de l'Université Laval, coll. « La République des Lettres », 2001, 320 p.

  • Articles scientifiques

    Lucie Desjardins et Sébastien Roldan, « Avant-propos : Le rapport au(x) classique(s) », Postures, n¿ 16, automne 2012.

    Lucie Desjardins, « L'envers et l'endroit, ou la pluralité des mondes », Les figures du monde renversé de la Renaissance aux Lumières. Hommage à Louis Van Delft, Paris, Hermann, 2013, 14 p.

    Lucie Desjardins, « Connaissance de soi et réflexions spéculaires », De la permanence. Mélanges offerts à Bernard Beugnot à l'occasion de son quatre-vingtième anniversaire, Paris, Hermann, 17 p. (à
    paraître).

    Lucie Desjardins et Éric Méchoulan, « Au bord des larmes. Perspectives sur la passion de pleurer », Penser les passions à l'âge classique, Paris, Hermann, 2012, p. 125-142.

    Lucie Desjardins et Daniel Dumouchel, « L'aventure des passions aux XVIIe et XVIIIe siècles. Apogée et déclin d'une notion théorique cardinale », Penser les passions à l'âge classique, Paris, Hermann, 2012, p. 1-16.

    Lucie Desjardins, « Les divers portraits de l'intériorité. Représentation des passions et connaissance de soi », Revue XVIIe siècle. « Recherches canadiennes », juillet 2011, n¿ 252, p. 441-454.

    Lucie Desjardins, « Archéologie de la superstition (XVIe-XVIIIe siècles). Histoire des croyances ou histoire littéraire ? », Revue d'histoire littéraire de la France. « L'histoire littéraire au Québec », n¿ 1, mars 2011, p. 29-44.

    Lucie Desjardins, « Laurent Bordelon et la critique de la superstition. De la croyance populaire à une poétique du divertissement littéraire », Concordia Discors, Tu¿bingen, Papers on French Seventeenth-Century Literature, Gunter Narr éd., vol. II, 2011, p. 177-188.

    Lucie Desjardins, « Un chemin à parcourir. Voyages imaginaires et topographies morales au XVIIe siècle », Topographies romanesques (dir. Rachel Bouvet et Audrey Camus), Presses universitaires de Rennes/Presses de l'Université du Québec, 2011, p. 155-169.

    Lucie Desjardins, « Laurent Bordelon face à la croyance. Lecture et influence du passé dans le discours contre la superstition (1680-1730) », Lumen, Academic Printing, 2010, p. 117-128.

    Lucie Desjardins, « Préface aux lettres de Nicolas Faret », Recueil des Lettres nouvelles de Nicolas Faret, dit Recueil Faret (éd. Éric Méchoulan et al.), Rennes, Presses de l'Université de Rennes, 2008, p. 310-323.

    Lucie Desjardins, « Les caractères des enfants. Entre médecine, morale et portrait », Histoires d'enfants. Représentations et discours de l'enfance sous l'Ancien Régime, (dir. Hélène Cazes), Québec, Presses de l'Université Laval, coll. « La République des Lettres », 2008, p. 45-56.

    Lucie Desjardins, « De la ¿surface trompeuse¿ à l'agréable imposture. Le visage au XVIIe siècle », Intermédialités, Montréal, n¿ 8, automne 2006, p. 53-66.

    Lucie Desjardins, « Le miroir de l'histoire », Les songes de Clio. Fiction et Histoire sous l'Ancien Régime, Paris/Québec, L'Harmattan/Presses de l'Université Laval, « coll. La République des Lettres », 2006, p. 573-586.

    Lucie Desjardins, « Critique de la prudence et art de l'accommodement », revue Comètes. Revue des littératures d'Ancien Régime. Des fins de la prudence dans la France XVIIe et XVIIIe siècles, Paris, n¿ 3, 2006, 15 pages. http://www.cometes.org/revue/numeros/numero-3-des-fins-de-la-prudence/

    Lucie Desjardins, « Entre sincérité et artifice. La mise en scène de soi dans le portrait mondain », Tangence. « Masques et figures du sujet féminin aux XVIe et XVIIe siècles », n¿ 77, hiver 2005, p. 143-155.
    Lucie Desjardins, « Portraits en trois temps », ETC. MTL, n¿ 69, mars 2005, p. 24-29.

    Lucie Desjardins, « Le langage du corps comme langage de l'âme et des passions », Littératures classiques, Les Langages au XVIIe siècle (dir. Anne-Élisabeth Spica et Delphine Denis), Paris, Honoré Champion, n¿ 50, janvier-mars 2004, p. 269-288.

    Lucie Desjardins, « Lecture et discours de la morale au féminin au XVIIe siècle », Lectrices d'Ancien Régime, Rennes, Presses universitaires de Rennes 2, 2003, p. 472-481.

    Lucie Desjardins, « Portrait et représentation de l'intériorité féminine », La femme au XVIIe siècle, Paris/Seattle/Tübingen, « Papers on French Seventeenth-Century Literature, Biblio 17 », 2002, p. 201-210.

    Lucie Desjardins et Éric Méchoulan, « Passions (traités et théories des) », Le dictionnaire du littéraire (dir. Paul Aron, Denis Saint-Jacques et Alain Viala), Paris, Presses universitaires de France, 2002, p. 424-425.

    Lucie Desjardins et Marc André Bernier, « Épistolaire », Le dictionnaire du littéraire (dir. Paul Aron, Denis Saint-Jacques et Alain Viala), Paris, Presses universitaires de France, 2002, p. 186-187.

    Lucie Desjardins et Marc André Bernier, « Tragédie », Le dictionnaire du littéraire (dir. Paul Aron, Denis Saint-Jacques et Alain Viala), Paris, Presses universitaires de France, 2002, p. 603-604.

    Lucie Desjardins, « Rhétorique et portrait dans une littérature en émergence », Portrait des arts, des lettres et de l'éloquence au Québec (1760-1840), Québec, Presses de l'Université Laval, 2002, p. 425-437.

    Lucie Desjardins, « Le `vain fantosme' de soi-même ou le portrait à l'épreuve de la morale », Tangence. « Les écritures de la morale au XVIIe siècle », n¿ 66, été 2001, p. 84-100.

    Lucie Desjardins et Éric Méchoulan, « Liminaire », Tangence, « Les écritures de la morale au XVIIe siècle », n¿ 66, été 2001, p. 5-8.
    Lucie Desjardins, « Sémiotique et herméneutique du corps : Les Characteres des passions du médecin Marin Cureau de La Chambre », Recherches sémiotiques / Semiotic Inquiry, « Médecine et sémiotique », vol. 18 (1998) nº 3/vol. 19 (1999), nº 1 (publié en 2000), p. 93-108.

    Lucie Desjardins, « Du regard de l'autre à l'image de soi : mouvements intimes et lectures du corps », L'autre au XVIIe siècle, Tübingen, Gunter Narr Verlag, « Papers on French Seventeenth-Century Literature, Biblio 17 », nº 117, 1999, p. 245-255.

    Lucie Desjardins, « Dévoiler l'intime : la savante éloquence des passions au XVIIe siècle », Érudition et passions dans les écritures intimes, Québec, Nota Bene, 1999, p. 169-182.
    « Sémiotique corporelle et rhétorique du regard au XVIIe siècle : les Mémoires du cardinal de Retz », Tangence, « L'éloquence du corps sous l'Ancien Régime », nº 60, 1999, p. 24-36.

Cours

Direction (Depuis 1990) et d’essais doctoraux (depuis 2014)

  • Perrier-Chartrand, Julien. (2017). Un duel en figures Imaginaire héroïque et théâtral dans les ouvrages français consacrés au combat singulier (1568-1658). (Thèse de doctorat). Université du Québec à Montréal.

  • Vlasie, Diana Elena. (2013). Invention du surréalisme et découverte critique du baroque. (Thèse de doctorat). Université du Québec à Montréal. Récupéré d’Archipel, l’archive de publications électroniques de l’UQAM. http://www.archipel.uqam.ca/5727.

  • Leclerc, Jean. (2006). L'Antiquité travestie et la vogue du burlesque en France, 1643 à 1661. (Thèse de doctorat). Université du Québec à Montréal.

  • Truchon, Catherine. (2017). L'imaginaire des bas-fonds londoniens dans la littérature du XIXe siècle : une contre-société angoissante. (Mémoire de maîtrise). Université du Québec à Montréal.

  • Fournier-Goulet, Geneviève. (2011). La critique de l'irrationnel dans L'ami des enfants (1782-1783) d'Arnaud Berquin. (Mémoire de maîtrise). Université du Québec à Montréal. Récupéré d’Archipel, l’archive de publications électroniques de l’UQAM. http://www.archipel.uqam.ca/3949.

  • Perrier-Chartrand, Julien. (2011). Les formes du moi : conceptions du sujet, représentation de l'espace et forme tragique au XVIIe siècle. (Mémoire de maîtrise). Université du Québec à Montréal. Récupéré d’Archipel, l’archive de publications électroniques de l’UQAM. http://www.archipel.uqam.ca/4465.

  • Boulanger, Lisandre. (2010). L'invention d'une vie : Pierre de Sales Laterrière, aventurier-mémorialiste (1743-1815). (Mémoire de maîtrise). Université du Québec à Montréal. Récupéré d’Archipel, l’archive de publications électroniques de l’UQAM. http://www.archipel.uqam.ca/3565.

  • Benureau, Esther. (2009). Le conte de fées littéraire féminin de la fin du XVIIe siècle. (Mémoire de maîtrise). Université du Québec à Montréal. Récupéré d’Archipel, l’archive de publications électroniques de l’UQAM. http://www.archipel.uqam.ca/1877.

  • Campbell, Thomas. (2008). La tragédie racinienne : de l'esthétique classique à la peinture des passions dans 3 oeuvres : Andromaque, Britannicus et Phèdre. (Mémoire de maîtrise). Université du Québec à Montréal. Récupéré d’Archipel, l’archive de publications électroniques de l’UQAM. http://www.archipel.uqam.ca/900.

  • Blackburn, Patricia. (2008). La technique physiognomonique de J.K. Lavater et son influence sur le personnage de roman. (Mémoire de maîtrise). Université du Québec à Montréal. Récupéré d’Archipel, l’archive de publications électroniques de l’UQAM. http://www.archipel.uqam.ca/1256.

  • Lavoie, Liette. (2007). La "FOUTERIE" versus les émois grandiloquents : étude de l'évolution du langage libertin à travers Le sopha de Crébillon fils et La philosophie dans le boudoir de Sade. (Mémoire de maîtrise). Université du Québec à Montréal. Récupéré d’Archipel, l’archive de publications électroniques de l’UQAM. http://www.archipel.uqam.ca/777.

  • Sansregret, May. (2006). L'enchevêtrement des discours moraux et libertins dans Les Mémoires pour servir à l'histoire des moeurs du XVIIIe siècle de Charles Pinot Duclos. (Mémoire de maîtrise). Université du Québec à Montréal.

  • Caron, Marie Josée. (2005). Image et caractères de la femme au XVIIe siècle: entre médecine, morale, poétique et théâtre. (Mémoire de maîtrise). Université du Québec à Montréal.

  • Sans Cartier, Édith. (2005). La littérature épistolaire contemporaine : renaissance et éclatement. (Mémoire de maîtrise). Université du Québec à Montréal. Récupéré d’Archipel, l’archive de publications électroniques de l’UQAM. http://www.archipel.uqam.ca/7736.

  • Laperrière, Marie Catherine. (2003). L'art de la prospectivus au XVIIe siècle: portrait, regard et intériorité Le cas de La description de L'Isle de Portraiture. (Mémoire de maîtrise). Université du Québec à Montréal.

  • Billaud, Isabelle. (2002). Le portrait mis au je dans les mémoires féminins du XVIIe siècle. (Mémoire de maîtrise). Université du Québec à Montréal.

  • Desjardins, Mélanie. (2002). Etude des rapports entre le texte et l'illustration photographique dans les albums pour enfants. (Mémoire de maîtrise). Université du Québec à Montréal.

  • Bourdages, Etienne. (2001). Au théâtre comme à la cour Se donner en représentation au XVIIe siècle. (Mémoire de maîtrise). Université du Québec à Montréal.

Autres directions et supervisions

Aucune donnée disponible pour cette section.

Communications

  • Aucune donnée disponible pour cette section.

Réalisations

  • Aucune donnée disponible pour cette section.

Participation à l'édition d'une revue

  • Aucune donnée disponible pour cette section.

Services à la collectivité

Aucune donnée disponible pour cette section.