Henri Dorvil

Henri Dorvil

Professeur
Photo de Henri Dorvil
Téléphone : (514) 987-3000 poste 3582
Local : W-4340
Langues : Français, Anglais, créole
Informations générales

Cheminement académique

Doctorat, Département de sociologie, Université de Montréal (1986)
Maîtrise, École de service social, Université de Montréal (1973)
Baccalauréat, École de service social, Université de Montréal (1973)

Unités de recherche

  • Groupe de recherche sur les aspects sociaux de la santé et de la prévention (GRASP)
  • Institut Santé et société (ISS)

Projets de recherche en cours

  • Expériences de travail et rôles des pairs aidants en milieu communautaire et institutionnel à Montréal et dans la ville de Québec

    Financée par le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH), cette recherche partenariale est dirigée par Henri Dorvil (PhD, Professeur titulaire, École de travail social, UQAM) et compte sur la participation d'une équipe interdisciplinaire: Marie-Ève Carle (PhD, Chercheure émergente, Centre intégré de santé et des services sociaux des Basses Laurentides (CISSS), UQAM); Michèle Clément (PhD, cochercheure, Centre universitaire de santé et des services sociaux de la Capitale Nationale (CIUSSS), Université Laval); Gilles Dupuis (PhD, co-chercheur, Département de psychologie, UQAM); Sarah Boucher Guèvremont (maîtrise en travail social de l'UQAM et doctorante, école de service social de l'Université d'Ottawa - sujet de thèse: Étude ethnographique de la pair-aidance en milieu communautaire et institutionnel de Montréal (direction: Dahria Namian; co-direction: Henri Dorvil) et Vincent Marzano-Poitras (Master in critical theory, Wesatern Université, étudiant de premier cycle à l'École de travail social de l'UQAM). Cette recherche s'intéresse aux expériences de travail et aux rôles des pairs aidants en milieu communautaire et institutionnelle. Or, la professionnalisation excessive de la relation d'aide affiche des limites dans différents domaines pour rejoindre des populations marginalisées. C'est pourquoi depuis deux décennies, il se développe des interventions novatrices qui s'appuient sur les personnes qui vivent ou qui ont vécu des difficultés similaires aux personnes auprès desquelles elles interviennent, ce sont des pairs aidants (PA). Ce courant alternatif d'intervention prend le contrepied des savoirs faire traditionnels des institutions. Si la mise en ¿uvre et l'efficacité de ces interventions par les PA ne sont plus à démontrer, peu d'études ont cherché à comprendre leur travail relation d'aide tant de leur point de vue que de celui des organisations qui les embauchent. Bien des questions nous viennent donc à l'esprit devant cet engouement à l'égard de ces employés particuliers. 1) Qu'est-ce qui motive les gestionnaires de programme à recourir aux services des PA? 2) Comment les PA se perçoivent-ils dans leur travail? 3) Comment les expériences de reconnaissance, leurs pratiques, leur savoir expérientiel agissent sur la transformation de leur identité d'usager à PA? 4) Quelles sont les conditions structurelles freinant ou favorisant leur réalisation personnelle/professionnelle, leur estime de soi et quel est l'impact de ces conditions sur leur qualité de vie (QV) personnelle et leur qualité de vie au travail (QVT)? 5) Y-a-t-il une reconnaissance différente du travail accompli selon que l'on ¿uvre en milieu communautaire ou institutionnel et comment cette reconnaissance est associée à la QV, la QVT? Cette étude propose un devis de recherche mixte. En premier lieu, une démarche quantitative visant à mesurer la QV et la QVT des PA pour le milieu communautaire et institutionnel à Montréal et à Québec. En deuxième lieu, une démarche qualitative consistant à effectuer des entrevues semi-dirigées auprès des PA et des gestionnaires qui les embauchent, ce qui va nous permettre de réaliser des analyses fines des dimensions soulevées par la démarche quantitative comme la reconnaissance au travail. L'hypothèse ici posée est que le milieu communautaire serait plus favorable (moins contraignant) à l'expression de l'expérience, outil d'intervention privilégiée des PA, que le milieu institutionnel.

Partenaires (organismes, entreprises)

  • Groupe d'intervention alternative par les pairs (GIAP), Cactus Montréal, Stella, l'amie de Maimie, Programmes SOL (Itinérance des jeunes) et JAP (Jeunes adultes psychotiques) du CHUM, Maison Dauphine, Guides de rue, Projet L.U.N.E, programmes TIC TAC (intervention précoce après première hospitalisation) et SIM/SIV de l'Institut universitaire en santé mentale de Québec (IUSMQ).

Affiliations externes principales

  • Centre de recherche de Montréal sur les inégalités sociales, les discriminations et les pratiques alternatives de citoyenneté (CREMIS)
  • Centre de recherche de l'Institut universitaire en santé mentale de Montréal
Enseignement
Communications
  • Dorvil H. (2018) Expériences de travail et rôles des pairs-aidants en milieu communautaire et institutionnel à Montréal et dans la ville de Québec, The 5th International Spring Institute Metting: Caring of People in a Pluralistic Way: Towards an Interdisciplinary Management of Persons with Mental Disorders. Faculté des lettres et des sciences humaines, Sais Fès. Université Sidi Mohammed Ben Abdellah, Fès, Mai 2018
  • Dorvil H. et S. Boucher-Guèvremont (2018). Les représentations sociales des troubles mentaux dans les médias de masse. Colloque: Médias et santé mentale: entre faits et perceptions. Association des groupes d'interventoin en défense de droits en santé mentale au Québec (AGIDD), Montréal, Mai 2018
  • Dorvil H. et L. Kirouac. (2011). La stigmatisation des personnes présentant des problèmes de santé mentale dans le domaine de l'emploi, des médias de masse et du logement. 4e Congrès international de l'Association internationale pour la formation, la recherche et l'intervention sociale (AIFRIS), Genève, Suisse.
  • Dorvil H. (2011). Allocution d'ouverture. Rencontre Nationale du RRASMQ sur les pratiques alternatives de logement autonome, Montréal, Canada.
  • Dorvil H. et S. Guèvremont-Boucher. (2011). L'habitation en santé mentale : De l'asile à la prise en charge communautaire. Variation autour des enjeux contemporains de l'habitation pour les personnes ayant des problèmes de santé mentale, Griose-SM, CHUS, CSSS de la Vieille Capitale, Québec, Canada.
  • Dorvil H. et Kirouac L. (2012). L'expérience de la stigmatisation : conséquence et « cause » des troubles de santé mentale en milieu de travail ? 5e Congrès Santé dans le monde du travail Nouvelles normes de travail et nouvelles figures du travailleur/euse : défis pour la santé, Neuchâtel, Suisse.
  • Dorvil H. et Kirouac L. (2012). L'expérience de la stigmatisation : conséquence et « cause » des troubles de santé mentale en milieu de travail? Colloque Savoir pour mieux agir en santé et sécurité au travail, Montréal, Canada.
  • Kirouac L. et Dorvil H. (2012). De l'institutionnalisation à la désinstituationnalisation : quel renouveau pour les personnes prises en charge? Le cas du Centre de services de Rivière-Rouge (1962- 2012). Colloque ACFAS, Entre coercitions et soins, XIXe et XXe siècle, Montréal, Canada.
  • Dorvil H. (2013). Travail social et déterminants sociaux de la santé. Symposium "Santé mentale et intervention sociale", Montréal, Canada.
  • Dorvil, H., 7 juillet, 14.00-15.30, Ateliers 2 « Précarités, discriminations et troubles mentaux », Les travailleurs de la honte, Association Internationale pour la Formation, la Recherche et l'Intervention sociale/AIFRIS, 6e Congrès International, Porto 2015, 7-10 juillet, Multiplication des précarités : quelles interventions sociales?
  • Tettamenti, M. et H. Dorvil, Chairs, Symposium 32, Session 9, 5 communications, 2ndEuropean Congress Congress for Social Psychiatry/ECSP, Geneva 1-3 July 2015
  • Dorvil, H., 2015 July 3rd, 17.15-17.30. Les travailleurs de la honte. Les malades mentaux du PIB, 2nd European Congress for Social Psychiatry/ECSP, Geneva 1-3 July 2015
  • Dorvil, H., 2015 July 2nd 12.25-12.45, R-0280. Les représentations sociales comme déterminant de la stigmatisation. Traitement médiatique de la folie au Québec entre janvier 2009 et janvier 2015, 2nd European Congress for Social Psychiatry/ECSP, Geneva 1-3 July 2015
  • Dorvil, H.(2013) «Travail social et déterminants de la santé». Symposium international de l'OTSTCFQ, 7 octobre 2013
Réalisations
  • Chercheur régulier (1985-2010). Centre de recherche Fernand Séguin de l'hôpital Louis H. Lafontaine.
  • Chercheur régulier (1988-2010). Groupe de recherche sur les aspects sociaux de la santé et de la prévention. FCAR/Université de Montréal.
  • Chercheur régulier (1988-2010). Groupe de recherche sur les aspects sociaux de la santé et de la prévention. FCAR/Université de Montréal.
  • Stagiaire post-doctoral (1993-1994). Programme du Community mental health care. Department of Social work and administration. London School of Economics and Political Science
  • Professeur invité. (2003-2004). Faculty of Health and Social Work. University of Cambridge
  • Professeur invité. (2012). Anthropology. University of Miami.
  • Universitaire invité. (2012). School of Social Service Administration. University of Chicago.
Distinctions
  • Certificat d'appréciation, Fonds de la recherche en santé (Québec, 2008-2011).
  • Membre émérite, Ordre des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjugaux et familiaux du Québec (OTSTCFQ) (Québec, 2014)