Vanessa Blais-Tremblay

Vanessa Blais-Tremblay

Professeure associée
Photo de Vanessa Blais-Tremblay
Téléphone : (514) 987-4174
Local : F-4405
Langues : Français, Anglais
Ce professeur désire s'entretenir avec les médias
Liens d'intérêt
Informations générales

Cheminement académique

Professeure de musicologie, Départemnt de musique, Université du Québec à Montréal (UQAM)
Stagiaire postdoctorale à la Faculté de Communication de l'Université du Québec à Montréal (UQAM) et au Réseau québécois en études féministes (RéQEF) (2022-2023)
Stagiaire postdoctorale au Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoises (CRILCQ) (2019-2022)
PhD en Musicologie avec spécialisation en études du genre et des femmes, Université McGill (2018)

Unités de recherche

Projets de recherche en cours

  • Cartographie inclusive des ressources en musique au Québec

    La cartographie ¿Ressources en musique au Québec¿ est un outil numérique développé en concertation avec plusieurs partenaires. En présentant au même endroit des savoirs, ressources et initiatives qui favoriseront l¿épanouissement d¿une plus grande diversité d¿artistes, ce projet a pour objectif de contribuer pallier aux disparités et inégalités structurelles de cette industrie. Cette carte est mise à jour régulièrement. Elle représente un travail titanesque issu d¿un large processus consultatif auprès d¿intervenant.e.s-clé du milieu.

  • Bibliographie sur les genres, les sexualités et les musiques non-dominantes au Québec

    La bibliographie sur les genres, les sexualités et autres pratiques non-dominantes en musique au Québec a été réalisée dans le cadre du projet DIG! Différences et inégalités de genre dans la musique au Québec, dirigé par Vanessa Blais-Tremblay et lancé en avril 2021 lors de son stage postdoctoral au Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoises (FRQSC 2019-2021). Après plus d¿un an de travail, la bibliographie DIG! regroupe plus de 800 sources qui concernent toutes les musiques non-dominantes au Québec. Elle paraîtra sous peu aux Nouveaux Cahiers de la recherche du CRILCQ.

  • Fragmentation, complémentarité, collaboration : Cinq ans de mobilisation organisationnelle féministe en musique au Québec

    Cet article (Intersections 40 no. 1) rend compte de la mobilisation féministe en musique au Québec entre 2017 et 2022 en problématisant dans un premier temps sa modélisation « par vagues ». À l¿instar de la critique présentée à l¿endroit de l¿historiographie féministe (Chamberlain 2017 ; Cobble 2011a et b ; Gunn Allen, 1986 ; Hewitt 2001, 2010, 2012 ; Nicholson 2010 ; Reger 2005 ; Roth 2004 ; Springer 2002, The Combahee River Collective, 2014), l¿accent ainsi posé sur les points culminants périodiques de la médiatisation à grande échelle d¿allégations de violences sexistes et à caractère sexuel occulte le travail minutieux des organisations qui luttent pour le changement social le plus souvent loin des projecteurs, ainsi que la grande diversité des violences genrées qui affectent les personnes minorisées dans le champ du genre en musique que leur fil médiatique s¿en enflamme ou non. L'article présente d¿abord une cartographie conceptuelle de quatre organisations mobilisées depuis 2017 autour d¿enjeux féministes en musique au Québec : l¿organisme à but non-lucratif MTL Women in Music, le regroupement Femmes* en Musique, la coopérative Lotus collective MTL Coop, et la communauté shesaid.soMTL. Si chacune de ces organisations a pour objectif de viser l¿équité pour toutes les personnes minorisées dans le genre ¿uvrant dans l¿industrie de la musique québécoise, les différences qui sous-tendent l¿historique, la structure, la mission, les activités et le portrait sociodémographique des groupes sociaux qui se rassemblent autour de chacune d¿entre elles font en sorte que des ressources, réseaux, compétences et légitimités culturelles sont déployés de manière bien distincte dans chacun des cas. La mobilisation organisationnelle féministe en musique au Québec s¿en trouvant ainsi fragmentée¿et ce malgré des énoncés de mission similaires¿en avril 2021 Blais-Tremblay leur a proposé de se réunir sous la bannière DIG ! Différences et inégalités de genre dans la musique au Québec. Outre ses nombreuses activités de mobilisation, de transfert et de mutualisation des connaissances, le réseau DIG! a pour objectif de développer des initiatives concertées visant la réduction des inégalités de genre dans le milieu de la musique au Québec. En inscrivant DIG ! (en tant que projet de recherche universitaire subventionné) dans la lignée des initiatives ayant fait partie de l¿histoire récente de la mobilisation féministe en musique au Québec, la deuxième partie de cet article détaille les méthodes, objectifs et enjeux éthiques et organisationnels de la démarche partenariale ou collaborative féministe entamée dans ce cadre et abordera les retombées initiales prometteuses pour le milieu universitaire en ce qui concerne l¿épistémologie et les méthodologies de recherche partenariale ou collaborative féministe en musique.

  • Différences et inégalités de genre dans la musique au Québec

    DIG! est un réseau interdisciplinaire et intersectoriel visant la mutualisation des savoirs liés aux différences et aux inégalités de genre dans la musique au Québec. CRSH Connexion 2021-2022. L'été 2017 marque un moment charnière dans le milieu musical québécois. Suivant une vague de dénonciations #MeToo et le partage sur les réseaux sociaux de programmations de festivals où la représentation féminine est inférieure à 10%, la lettre ouverte « Un talent est un talent, peu importe le sexe » (Le Devoir, 2 juin 2017) est co-signée par des centaines de créatrices du Québec. Afin de relancer les échanges entamés dans la foulée de ces événements, DIG! réunit de manière récurrente un groupe ouvert, interdisciplinaire et intersectoriel de chercheurs, d'artistes et de praticiens de la musique qui s'intéressent à l'histoire, aux mécanismes et aux manifestations des différences et inégalités de genre dans la musique au Québec.

  • La chanson québécoise avant/après #metoo

    Y a-t-il une différence dans la manière dont les autrices-compositrices-interprètes s'approprient et traitent le thème des violences à caractère sexuel dans leurs chansons avant et après 2017, qui correspond à la plus importante vague de dénonciations du mouvement #MeToo? C'est la question principale à laquelle répond ce projet.

  • La vie musicale au Québec : pour un décloisonnement de l'histoire (1919-1952)

    La Vie Musicale au Québec est un projet de recherche interdisciplinaire et collaboratif (Sandria P. Bouliane, U. Laval; Vanessa Blais-Tremblay, UQAM; Laura Risk, U. Toronto) qui pose les bases théoriques et méthodologiques d'une histoire de la vie musicale au Québec dans la première moitié du XXe siècle. CRSH Développement Savoir, 2020-2022. Nous concevons cette histoire de la vie musicale comme un outil de référence scientifique utile non seulement aux chercheurs universitaires des diverses disciplines artistiques et des sciences humaines et sociales, mais aussi à tous ceux (musiciens, critiques et autres acteurs de la vie culturelle) qui ont le souci de se doter de repères rigoureux à propos de la culture musicale québécoise passée et actuelle.

  • When you let your bum do the drumming: Jazz and exotic dance in swing-era Montreal and beyond

    When you let your bum do the drumming est une monographie inédite qui porte sur les collaborations artistiques entre des danseuses de la scène de variétés et des musiciens de jazz noirs dans la première moitié du XXe siècle à Montréal. FRQSC 2019-2021. Sous contrat aux Presses de l'Université de l'Illinois.

Partenaires (organismes, entreprises)

  • Femmes* en musique (F*EM) ; Guilde des musiciens et musiciennes du Québec (GMMQ) ; Lotus Collective MTL coop ; MTL Women in Music ; shesaid.soMTL
Enseignement
Participation à l’édition d’une revue
Réalisations
Distinctions
Services à la collectivité

Co-rédactrice-en-chef, revue scientifique Women and Music: A Journal of Gender and Culture (2021-2025)
Administratrice, Société québécoise de recherche en musique (2019-2021)
Comité de programmation, International Association for the Study of Popular Music (IASPM)-Canada (2019-2022)
Comité de réflexion et d'action du CRILCQ sur les violences à caractère sexuel (VACS) et abus de pouvoir dans le milieu de la recherche et recherche-création subventionnées (2020-2021)

Directions de thèses et mémoires

Autres directions et supervisions
  • Jo Chio, Bei Evely, Jackie Lee, Natalie Olivares, et Carla Trigoso. (2018). Big Gay Energy: Accessing Queer Community Spaces in Montreal, en partenariat avec l'organisme Project 10. (Projet de recherche partenarial de fin d'études). Université McGill.
  • Cheryl Chu, Mara Luks, et Ada McVean. (2018). Striking a Dissonant Chord: Discrimination and Harassment at Quebec Music Festivals, en partenariat avec le regroupement Femmes* en musique (F*EM). (Projet de recherche partenarial de fin d'études). Université McGill.
  • Beau Kimpton, Abigail King, Kyle Stewart, et Valerie Wood. (2018). Inclusion vs Transformation: Gender-Based Accessibility at AIDS Community-Care Montreal, en partenariat avec l'organisme AIDS Community Care Montreal. (Projet de recherche partenarial de fin d'études). Université McGill.
  • Elsie Chan, Marion Daigle, Maya Smith, et Nicole Whitmarsh. (2018). Best Practices for Opening an Emergency Shelter for Women, en partenariat avec l'organisme Chez Doris. (Projet de recherche partenarial de fin d'études). Université McGill.
  • Emma Jansen, Catherine Morrison et Yonnika Vernon. (2018). Functional Stability Within Community-Based After-School Music Programs, en partenariat avec le Laboratoire pour la culture urbaine. (Projet de recherche partenarial de fin d'études). Université McGill.
  • Corinne Bulger, Flynn Gottselig, Sarah Graham, et Rebecca Scarra. (2018). Sustainable Information Collection at QNW, en partenariat avec l'organisme Femmes Autochtones du Québec. (Projet de recherche partenarial de fin d'études). Université McGill.

Publications

Articles scientifiques
  • Blais-Tremblay, V. (2020). Maple Leaf Rag in Maple Leaf Country: Impressing Jazz Upon Vera Guilaroff. Women and Music: A Journal of Gender and Culture, 24, 38–62. http://dx.doi.org/10.1353/wam.2020.0012.
  • Blais-Tremblay, V. (2019). "Where you are Accepted, You Blossom": Toward Care Ethics in Jazz Historiography. Jazz and Culture, 2, 59–83. http://dx.doi.org/10.5406/jazzculture.2.2019.0059.
  • Blais-Tremblay, V. (2019). Gorgeous Girlies in Glittering Gyrations! Capital érotique et danse jazz dans l’entre-deux-guerres québécois. Recherches féministes, 32(1), 89–109. http://dx.doi.org/10.7202/1062226ar.
    Notes: numéro intitulé « Femmes et pouvoir érotique » (Presses de l’Université Laval), dir. Julie Lavigne and Chiarra Piazzesi.
  • Blais-Tremblay, V.(dir.). (2019). Musique et justice sociale/​Music and Social Justice [Numéro spécial]. L'Écouteur, (4). Récupéré de http://www.lecouteur.ca/no4.html.
  • Blais-Tremblay, V. (2017). Femmes et jazz dans l’entre-deux-guerres québécois : entre le récit historique, les archives, et le passé. Les Cahiers de la Société québécoise de recherche en musique (SQRM), 18(1), 31–40.
Chapitres de livre
  • Blais-Tremblay, V. (2015). "The Ways" [I Modi] of Black-Note Erotica. Dans B.J. Blackburn et L. Stras (dir.). Eroticism in Early Modern Music (p. 115–142). Farnham, Royaume-Uni : Ashgate.
    Notes: En 2016, ce livre a obtenu le prix “Best Collaborative Project on Women and Gender” par la Society for the Study of Early Modern Women
Thèses
  • Blais-Tremblay, V. (2018). Jazz, Gender, Historiography: A Case Study of the ‘Golden Age’ of Jazz in Montreal, 1925-1955. (Thèse de doctorat). Montréal : McGill University. Récupéré de https://escholarship.mcgill.ca/concern/theses/12579v62c
    Notes: supervisé par Lisa Barg