Lucie Desjardins

Lucie Desjardins

Professeure
Informations générales

Unités de recherche

Projets de recherche en cours

  • Archéologie de la superstition : croyances, savoirs et littérature en France (XVIe-XVIIIe siècles)

  • Les figures du monde renversé (1610-1730)

    Inscrit dans la longue durée historique, le monde renversé désigne, dès l'Antiquité, un procédé formel fondé sur l'association de choses incompatibles. Mais il sera surtout utilisé de la Renaissance aux Lumières où il suscite un imaginaire littéraire, philosophique et artistique foisonnant que culture savante et culture populaire ont exploité à des fins très diverses, mais en offrant toujours un point de vue privilégié pour appréhender, dans toute sa complexité, la place de l'individu dans l'univers. En tirant les conséquences de la révolution scientifique copernicienne et de l'entrée du monde occidental dans un premier espace mondialisé, les différentes figures sous lesquelles paraît le motif du monde renversé constituent autant de renversements des identités fixées par de vieilles évidences et d'espaces ouverts à d'autres lectures du monde qu'il convient d'étudier. Ce projet s'inscrit dans le prolongement de la réflexion, amorcée il y a plusieurs années déjà, par le collectif dirigé par J. Lafond et A. Redondo (1979). À partir d'un vaste corpus formé de récits de voyage, d'utopies, de pièces de théâtre, de romans, de pamphlets et de canards allant des mazarinades jusqu'au Monde renversé de Lesage et d'Orneval (1721), il s'agira de contribuer à une histoire intellectuelle des figures du monde renversé en nous fixant trois objectifs principaux. 1. Poursuivre le travail d'inventaire de Lafond et Redondo de manière à constituer un catalogue complet des figures du monde renversé qui permette ensuite d'en étudier le mode de fonctionnement et l'évolution. 2. Contribuer à l'étude de la culture populaire de l'Ancien Régime. Les images du monde renversé font d'abord la joie d'un public auquel se destinent les nombreuses publications populaires, formées de textes et de vignettes où sont représentés interdits et divagations sous de multiples formes devenues topiques dans lesquelles, par exemple, l'âne donne à manger à son maître, la charrue mène le boeuf, la femme domine son mari, le bouffon devient roi et la bête devient homme. Pour le temps du carnaval, selon des modalités diverses où s'entremêlent profane et sacré, jeunes et vieux, pauvres et riches, femmes et hommes échangent ainsi leurs rôles et leurs prérogatives selon un code précis. Dès lors qu'il met en parallèle des inversions relevant tantôt de relations socialement définies et tantôt de l'ordre naturel, le recours au motif du monde renversé laisse entendre qu'il est tout aussi impensable de subvertir les règles et les valeurs sociales que de permuter des propriétés physiques. 3. Interroger l'imaginaire moral de l'Ancien Régime. Depuis Érasme et Montaigne, le discours moraliste fait de ce procédé de composition le principe d'un imaginaire où s'affirme la vocation parodique, satirique et, plus généralement, critique que comporte la représentation d'un autre monde. Suivant l'inflexion morale qu'il prend très souvent, le monde renversé devient une illusion dont la valeur heuristique tient au brouillage des frontières entre la vérité et la non-vérité, car ce qui semblait vrai hier peut se révéler faux au regard de nouvelles exigences critiques. De ce point de vue, le monde renversé n'est pas un monde en désordre, mais à rebours, qui se construit sur d'autres règles que celles du monde ordinaire, permettant même de réfléchir sur ses évidences prétendues en dessinant les contours d'un antimonde. L'imaginaire du monde renversé ne concerne pas seulement la culture populaire, mais également la culture lettrée, comme en témoigne, par exemple, Molière ou Boileau qui reprennent à leur tour ces figures. C'est pourquoi les représentations d'un monde renversé suscitent souvent une réflexion plus générale sur l'ordre et le désordre, puisqu'elles supposent un renversement de l'«ordre naturel»

  • Groupe de recherches sur l'histoire des sociabilités.

Enseignement

Directions de thèses et mémoires

Thèses de doctorat
Mémoires