Stéphanie Pache

Stéphanie Pache

Professeure
Photo de Stéphanie Pache
Informations générales

Cheminement académique

2019 Visiting Scholar, Center for Medicine, Health and Society, Vanderbilt University
2017-2019 Postdoctoral Fellow, Department of the History of Science, Harvard University
2016 Chercheuse postdoctorale, Institut des Sciences Sociales, Université de Lausanne
2015 PhD "Politiser la psychologie. Histoire d'une théorie féministe de la pratique psychothérapeutique (États-Unis, 1960-2015)", Université de Lausanne
2015-2014 Chargée de cours, Institut des Sciences Sociales, Université de Lausanne
2012-2014 Chercheuse invitée, IRIS, EHESS
2006 Diplôme de médecine, Université de Lausanne

Unités de recherche

Projets de recherche et/ou de recherche-création en cours

  • Psychologisation de l'oppression : généalogie des usages politiques de concepts psychologiques

    Soutien du RéQEF pour la consultation des archives du psychiatre Chester M. Pierce (Countway Library), créateur du concept de microagression.

  • La «santé menstruelle» : sociologie des imbrications du genre et de la santé dans l'expérience des douleurs (pré)menstruelles

    CRSH - Développement Savoir 2021-2023 (63 439 $): Chercheuse principale - Équipe de recherche: Isabelle Courcy, Carolanne Magnan-St-Onge, Tommy de Ganck, Margaux Nève, Karolane Stébenne

  • Prévenir les violences sexuelles: le rôle de la psychologie dans la construction scientifique d'une cause féministe

    Subvention du FRQSC pour la relève professorale 2021-24 (44 976$)

Affiliations externes principales

Enseignement
Participation à l’édition d’une revue
Réalisations

Directions de thèses et mémoires

Mémoires

Publications

Articles scientifiques
  • Pache, S. (2023). Revendications féministes en santé mentale : histoire et impact. Rhizome, 85(2), 3–4. http://dx.doi.org/10.3917/rhiz.085.0003.
  • Pache, S. (2022). De la critique féministe de la psychologie à la thérapie féministe : démocratiser les pratiques thérapeutiques. Revue québécoise de psychologie, 43(3), 133–153. http://dx.doi.org/10.7202/1094895ar.
  • Pache, S. (2019). L’histoire féministe de la “psychologisation des violences”. Cahiers du Genre, 1(66), 51–70. http://dx.doi.org/10.3917/cdge.066.0051.
  • Pache, S. (2016). Entre science et politique : la question épistémologique dans l’histoire de la psychologie féministe. Recherches Féministes, 29(1), 33–50. http://dx.doi.org/10.7202/1036668ar.
  • Pache, S. (2016). Penser l’institution des individus : une critique politique de l’ambiguïté chez José Bleger. Repenser l’exil, 6-7.
  • Pache, S., Piccand, L. et Charlap, C. (2015). La construction scientifique des sexes [Éditorial]. Émulations, (15), 7–15. http://dx.doi.org/10.14428/emulations.015.010.
  • Pache, S. (2014). Les rapports entre théories et pratiques en santé mentale. Pour une dialectique heuristique. Histoire, médecine et santé, (6), 9–15. http://dx.doi.org/10.4000/hms.689.
Chapitres de livre
  • Pache, S., Nève, M., Magnan-St-Onge, C., de Ganck, T. et Courcy, I. (2023). Le syndrome menstruel est une affaire d’hormones. Dans N. Coville, H. Morel et S. Tabois (dir.). Idées reçues sur les menstruations. corps, sang, tabou (p. 71–78). Le Cavalier Bleu.
  • Pache, S. (2022). Rendre sensible l’expérience de violence La souffrance psychique dans les luttes contre les violences sexistes aux États-Unis, des années 1970 à #MeToo. Dans C. Cavalin, J. Da Silva, P. Delage, I. Despontin Lefèvre, D. Lacombe et B. Pavard (dir.). Les violences sexistes après #MeToo (p. 197–209). Presses de l’École des Mines:. http://dx.doi.org/10.4000/books.pressesmines.8463.
  • Pache, S. (2021). ‘Healthy’ Relationships: Feminism and the Psy Disciplines in the Political History of Sexual Violence in Contemporary America. Dans A. Giami et S. Levinson (dir.). Histories of Sexology (p. 61–79). Springer International Publishing. http://dx.doi.org/10.1007/978-3-030-65813-7_4.
  • Pache, S. (2020). A History of Interpersonal Violence: Raising Public Concern. Dans R. Geffner, V. Vieth, V. Vaughan-Eden, A. Rosenbaum, L.K. Hamberger et J. White (dir.). Handbook of Interpersonal Violence Across the Lifespan. Springer. http://dx.doi.org/10.1007/978-3-319-62122-7_284-1.
  • Pache, S. (2019). Amour et Psyché : les débuts cliniques de la sexologie lausannoise (1960-1990). Dans G. Girard, I. Perreault et N. Sallée (dir.). Sexualité, savoirs et pouvoirs (p. 27–36). Presses de l’Université de Montréal.
  • Pache, S. (2018). Critique et pratique : “l’emprise du genre” sur la santé mentale. Dans I. Coutant et S. Wang (dir.). Santé mentale et souffrance psychique : un objet pour les sciences sociales (p. 119–132). CNRS-Editions.
  • Pache, S. (2014). Brouiller les frontières. Autour de quelques ambiguïtés d’une psychologie féministe. Dans M. Caloz-Tschopp (dir.). Ambiguïté, Violence et Civilité. (Re)lire aujourd’hui José Bleger (1923-1972) à Genève (p. 119–130). L'Harmattan.
  • Pache, S. (2013). Du féminisme matérialiste et de son usage pour penser la santé. Dans M.C. Caloz-Tschopp et T. Veloso Bermedo (dir.). Penser les métamorphoses de la politique, de la violence, de la guerre : avec Colette Guillaumin, Nicole-Claude Mathieu, Paola Tabet, féministes matérialistes (p. 241–258). L'Harmattan.
  • Pache, S. (2013). L'émancipation par la thérapie : analyse critique d’une proposition féministe. Dans H. Buclin, J. Daher, C. Georgiou et P. Raboud (dir.). Penser l'émancipation : offensives capitalistes et résistances internationales (p. 361–379). La Dispute.
  • Pache, S. (2011). Pratiques contraceptives et construction identitaire. Dans A. Klein (dir.). Les sensations de santé. Pour une épistémologie des pratiques corporelles du sujet de santé (p. 157–172). Presses universitaires de Nancy.
  • Pache, S., Pasche, O., Cornuz, J. et al. (2010). Dyslipidémies [Dyslipidemia]. Dans J. Cornuz et O. Pasche (dir.). Compas : stratégie de prise en charge clinique, médecine interne générale ambulatoire (p. 372–381). Médecine et Hygiène.
Articles professionnels ou de magazines
Actes de colloque
Autres publications