Vincent Philippe Guillin

Vincent Philippe Guillin

Professeur
Photo de Vincent Philippe Guillin
Téléphone : (514) 987-3000 poste 5393
Local : W-5440
Langues : Français, Anglais, Espagnol
Liens d'intérêt
Informations générales

Cheminement académique

PhD in Philosophy (2006), London School of Economics and Political Science
Professeur agrégé de philosophie (2004), Ministère de l'éducation nationale, France
Professeur certifié de philosophie (2000), Ministère de l'éducation nationale, France
DEA, Philosophie (1998), Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
Maîtrise, Philosophie (1997), Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Unités de recherche

Projets de recherche en cours

  • La réception française de John Stuart Mill (FQRSC, 2013-2016),

    Hormis en ce qui concerne ses rapports avec Auguste Comte et Alexis de Tocqueville, il n'existe jusqu'à présent aucune étude s'intéressant aux modalités de réception française de l'oeuvre et des idées de John Stuart Mill. Or la plupart des ouvrage de Mill ont été assez rapidement traduits en langue française et sa pensée a joui dans certains milieux d'une popularité certaine : ce fut le cas parmi les libéraux français, notamment Charles Dupont-White, chez certaines féministes, chez les fondateurs des sciences humaines (comme par exemple le psychologue Théodule Ribot) et en particulier chez les économistes, sans oublier l'intérêt philosophique et métaphysique qu'a pu lui porter une figure aussi capitale que celle d'Hippolyte Taine. Ce qui mérite d'être questionné, c'est la disparition progressive de la pensée de Mill du paysage intellectuel français à partir du tournant du siècle. Ce que j'aimerais montrer, c'est que cette disparition résulte d'une convergence fortement critique à l'égard de cette pensée, qui provient de champs très divers : l'opposition à l'utilitarisme et au conséquentialisme de Mill manifestée à la fois par une tradition de philosophie morale française foncièrement kantienne et par des penseurs plus hétérodoxes (comme par exemple J.-M. Guyau) ; la réfutation de l'empirisme et de l'inductivisme millien chez des philosophes des sciences tels que Léon Brunschvicg ou Emile Meyerson ; la critique, développée notamment par Durkheim dans les Règles de la méthode sociologique, des présupposés méthodologiques propres à la conception millienne des sciences morales ; finalement, la mise en cause éthique de l'intellectualisme millien chez un penseur comme Barrès (notamment dans son Journal).

  • DEMOCRASCI Fondements épistémologiques et principes d'une démocratisation de la gouvernance de la science (ANR, 2015-2018)

    Le projet traite du problème de la gouvernance de la recherche scientifique dans nos sociétés démocratiques contemporaines, sous un angle philosophique. Qui doit décider, et comment, des grandes orientations et priorités de la science ? Cette interrogation a une dimension épistémologique dans la mesure où les différentes réponses envisageables présupposent, pour être justifiées, des conceptions particulières de la science quant à sa nature, ses modes de développement et ses objectifs. La première tâche du projet interroge la validité des présupposés philosophiques qui sous tendent la défense de l'autonomie de la science. La seconde tâche assure l'élaboration d'une vision contextualisée de sa valeur et de son rôle. Enfin, la troisième tâche, plus exploratoire, à l'interface entre philosophie des sciences, philosophie politique et sciences politiques, consiste à élaborer les principes d'une gouvernance plus démocratique de la recherche et à explorer ses formes pratiques possibles. Participants: Stéphanie Ruphy (PPL - UPMF, Grenoble), coordinatrice Thierry Ménissier (PPL - Institut de l'innovation, UPMF, Grenoble) Séverine Louvel (PACTE, Science Po Grenoble) Julian Reiss (CHESS, Durham University) Torsten Wilholt (Leibniz University, Hannover) Vincent Guillin (CIRST-UQUAM, Montréal)

Affiliations externes principales

Enseignement
Communications
Distinctions
  • Visiting Fellow, CRASSH, University of Cambridge, (Royaume-Uni, 2013)
  • Visiting Fellow, Wolfson College, University of Cambridge (Royaume-Uni, 2013)
  • Journal of the History of Philosophy Kristeller-Popkin Travel Fellowship (2013)
  • Prix de thèse, Maison d'Auguste Comte, Paris (France, 2007).
  • Jacobsen Fellowship, Royal Institute of Philosophy, Londres (Royaume-Uni, 2004-2005).
  • Postgraduate Scholarship, Arts and Human Research Board (Royaume-Uni, 2001-2004).
Services à la collectivité

Secrétaire de rédaction, Revue philosophique de la France et de l'Étranger
Associate Editor, Communiqué, Société Canadienne d'Histoire et de Philosophie des Sciences