Marc Michel Lucotte

Marc Michel Lucotte

Professeur
Photo de Marc Michel Lucotte
Téléphone : (514) 987-3000 poste 3767
Local : PK-7440
Langues : Français, Anglais, Portugais
Ce professeur désire s'entretenir avec les médias
Liens d'intérêt
Informations générales

Cheminement académique

Doctorat en océanographie à l'Institut d'Océanographie de l'Université McGill, 1987.

Maîtrise en océanographie (géochimie marine) à l'Institut d'Océanographie de l'Université McGill, 1981.

Diplôme d'ingénieur de l'École Centrale de Paris, France, 1979.

Diplôme d'Études Approfondies (DEA) en chimie appliquée à l'Institut de Chimie de l'École Centrale de Paris, 1979.

Unités de recherche

Projets de recherche en cours

  • Chaire de recherche sur la transition vers la durabilité des grandes cultures

    Les travaux de recherche-action menés à chaire de recherche UQAM pour la Transition vers la durabilité des grandes cultures vise à réduire drastiquement la dépendance de la production industrielle de céréales et d'oléagineux aux intrants chimiques comme les pesticides et les engrais de synthèse, tout en maintenant de hauts rendements. L'équipe interdisciplinaire de la chaire aborde, en collaboration avec des producteurs et des représentants gouvernementaux, des questions de maintien des fonctions des sols, de préservation de la qualité des eaux des zones agricoles, de rentabilité à long terme des cultures. Des modèles dynamiques socio-économico-environnementaux sont développés pour envisager les conditions d'adoption à large échelle de pratiques alternatives durables comme la permaculture, tant au Québec qu'ailleurs dans le monde, au Brésil en particulier.

  • Réactivité de la matière organique terrigène: application à la dynamique de systèmes environnementaux complexes

    Mes recherches s'appuient sur la synergie de deux axes complémentaires: 1) l'un "vertical" visant à comprendre la réactivité géochimique de composés organiques spécifiques dans des environnements contrastés, comme par exemple les composés ligneux et les sucres, et 2) l'autre "transversal" appliquant ces connaissances à la compréhension de la dynamique de problématiques environnementales complexes comme l'exposition de populations aux métaux lourds, la production de gaz à effet de serre depuis des milieux aquatiques perturbés (coupes forestières, réservoirs) ou encore les effets à moyen terme de l'utilisation d'herbicides à base de glyphosate (round up) sur la fertilité des sols agricoles et la qualité des céréales produites.

  • Direction du programme PLUPH (Poor Land Use, Poor Health);

    Vise à instaurer à une échelle régionale des pratiques agro-forestières durables en Amazonie brésilienne;

  • Chercheur principal du projet SABRE (Salix en Agriculture pour des Bandes Riveraines Énergétiques),

    Vise à évaluer l'efficacité de bandes riveraines pour limiter les transferts d'engrais chimiques et de pesticides depuis les champs de maïs ou de soja de la plaine du St Laurent vers les cours d'eau.

Partenaires (organismes, entreprises)

  • INEE (Institut Écologie, Environnement), CNRS (France)
  • Cemagref/IRSTEA (Institut de recherche en sciences et techniques pour l'environnement et l'agriculture) (France)
  • Centre de développement durable,Université de Brasilia (Brésil)
  • Institut de géochimie environnementale, Académie chinoise des sciences, Guiyang (Chine)
Enseignement
Distinctions
Services à la collectivité

- Membre du Comité exécutif de l'Institut des sciences de l'environnement (2007 - 2014).
- Responsable du comité Recherche du Conseil académique de l'Institut des sciences de l'environnement de l'UQAM (1997 - 2006 et 2007 - 2015).
- Membre du comité de programme de doctorat en sciences de l'environnement (2003 - 2006 et 2007 - 2015, 2016 - aujourd'hui).
- Membre du comité d'admission et d'évaluation du doctorat en sciences de l'environnement (2003 - 2006 et 2007 - 2014, 2017).
- Membre du comité de programme de maîtrise en sciences de l'environnement (2003 - 2006 et 2007 - 2015).
- Représentant de l'Institut des sciences de l'environnement, puis du département des sciences de la Terre et de l'atmosphère au Comité de la recherche de la Faculté des sciences de l'UQAM (2003 - aujourd'hui)
- Directeur du Programme de doctorat en sciences de l'environnement de l'UQAM (2010 -2015).
- Repésentant du département des sciences de la la Terre et de l'atmosphère au Comité interdépartmental de l'Institut des sciences de l'environnement (2016-aujourd'hui).
- Membre du comité scientifique de l'Institut des sciences de l'environnement (2016-aujourd'hui).
- Membre nommé par le Ministre français délégué à l'enseignement supérieur et à la recherche au Conseil scientifique du CNRS au titre des personnalités scientifiques étrangères (2007 - 2010 et 2010 - 2014)
- Membre du Comité d'évaluation du Centre de Développement Durable de l'Université de Brasilia (2006)
- Président du comité d'évaluation de l'AERES (Agence française pour l'évaluation de la recherche et de l'enseignement supérieur) du CEMAGREF (2008)
- Président du Conseil Scientifique et Technique du CEMAGREF / IRSTEA (2009-2013).
- Membre nommé du Conseil de Perfectionnement de l'ENSAT, Toulouse (2011-2015).
- Responsable pour l'UQAM de l'implantation du secrétariat général de Future Earth à Montréal, en collaboration avec Paris, Stockholm, Kyoto et Boulder (Colorado). (2014 - 2015).
- Membre nommé par le ministre des affaires étrangères français du conseil scientifique de l'Institut de Recherche pour le Développement (IRD) (2017-2020).