Olivier Turbide

Olivier Turbide

Professeur
Photo de Olivier Turbide
Téléphone : (514) 987-3000 poste 5283
Local : J-4351
Langues : Français, Anglais
Ce professeur désire s'entretenir avec les médias
Informations générales

Cheminement académique

2009-2011 : Post-doctorat en analyse de discours. Laboratoire Interactions, Corpus, Apprentissages, Représenations - ICAR, Université Lumière Lyon 2

2009 : Doctorat en communication publique, Université Laval

2003 : Maîtrise en science politique, Université Laval

2000 : Baccalauréat spécialisé en communication et politique, Université de Montréal

Unités de recherche

Projets de recherche en cours

  • Événement d'actualité et circulation de l'information à l'ère du web 2.0 : journalistes, relationnistes, publics (CRSH, Développement savoir, 2016-2020, co-chercheure: Nadège Broustau)

    À l'ère du web 2.0, journalistes et relationnistes ne sont plus les seuls acteurs à participer à la définition des événements d'actualité. Loin des modèles linéaires traditionnels de diffusion de l'information, ces événements tels qu'ils prennent forme à la faveur des médias socionumériques sont les produits d'une multitude d'acteurs à l'origine de discours qui interagissent, se répondent, se superposent. Plusieurs travaux récents sur ce phénomène de démultiplication de l'information posent comme hypothèse le rôle grandissant des publics citoyens dans l'interprétation publique de ces événements, aux côtés des journalistes et des relationnistes. Or peu d'études se sont intéressées aux manifestations discursives de cette influence et aux modifications de rôles et de compétences qu'implique la réarticulation de cette relation tripartite (journalistes, relationnistes, publics citoyens). Ce projet vise à combler cette lacune en s'intéressant aux logiques de circulation qui président à la co-construction discursive d'un événement d'actualité. Deux objectifs spécifiques le guident : 1) Décrire les réseaux de circulation de l'information lors d'un événement d'actualité en étudiant les transformations successives du message : du communiqué et de la conférence de presse à l'information rapportée dans les médias traditionnels, sur les blogues, dans les réseaux socionumériques, jusqu'aux discussions et commentaires sur cet événement dans l'ensemble des médias (traditionnels et en ligne). 2) Expliquer les enjeux, objectifs et contraintes socioprofessionnels sous-jacents manifestés par les journalistes et les relationnistes dans ces stratégies de mises en circulation de l'information. La recherche adoptera une perspective interactionniste pour comprendre les logiques de coalition et de confrontation entre ces trois types d'acteurs pour cadrer le sens d'un événement, et une perspective de la sociologie de la communication pour saisir comment journalistes et relationnistes définissent leur rôle (entre leader d'opinion, définisseur primaire et relayeur de l'information) dans le processus de négociation du sens de l'information.

  • Soutien psychosocial en ligne : modalités et enjeux de l'intervention (CRSH, Développement de partenariat, 2016-2019, chercheure principale: Christine Thoër, co-chercheurs: Benoit Cordelier, Judith Gaudet, Marie-Emmanuelle Laquerre, Olivier Turbide, Lise Renaud)

    Ce projet réalisé par une équipe de chercheurs(es) de ComSanté en partenariat avec le CHU Sainte-Justine, la Société canadienne du cancer, la Fondation québécoise du cancer et Tel-jeunes - Générations, vise à accompagner ces 4 organismes qui ont développé ou souhaitent développer des interventions en ligne de soutien social pour agir auprès de leurs publics cibles. Le projet vise à : 1) mieux cerner les formes du soutien social en ligne; 2) mesurer les effets (positifs ou négatifs) à court et moyen termes de la participation à des espaces de soutien social en ligne sur le bien-être psychologique des participants; 3) documenter le processus de développement et de déploiement d'une intervention de de soutien social en ligne. Ce projet réalisé par une équipe de chercheurs(es) de ComSanté en partenariat avec le CHU Sainte-Justine, la Société canadienne du cancer, la Fondation québécoise du cancer et Tel-jeunes - Générations, vise à accompagner ces 4 organismes qui ont développé ou souhaitent développer des interventions en ligne de soutien social pour agir auprès de leurs publics cibles. Le projet vise à : 1) mieux cerner les formes du soutien social en ligne; 2) mesurer les effets (positifs ou négatifs) à court et moyen termes de la participation à des espaces de soutien social en ligne sur le bien-être psychologique des participants; 3) documenter le processus de développement et de déploiement d'une intervention de de soutien social en ligne

Affiliations externes principales

Enseignement
Communications
  • (avec Maxwell, T.) «Les fonctions de l'argument d'autorité scientifique en contexte de controverse environnementale». Communication, Séminaire sur le rôle de l'argument scientifique en communication sensible, Paris, 22 octobre 2019.
  • (avec Cherba, M. et Denault, V.) «Responding to self-disclosure in an online discussion forum for people living with cancer: A conversational approach». Communication, 10th International Conference on Social Media & Society, Toronto, 20 juillet 2019.
  • (avec Cherba, M. et Denault, V.) «Dévoilement de soi et soutien social sur un forum de discussions en ligne. La question des conseils non sollicités». Communication, Journée d'étude ComSanté sur le soutien social en ligne, Montréal, 4 juin 2019.
  • (avec Maxwell, T.) «Stratégies de circulation des discours lors d'une controverse environnementale: le projet de port pétrolier de TransCanada à Cacouna». Communication, 87e édition du colloque de l'ACFAS, Hull, 28 mai 2019.
  • (avec Maxwell, T.) «Coalition et confrontation de régimes de rationalité en circulation dans la controverse sur le projet d'oléoduc Énergie Est de Trans-Canada». Communication, Colloque CRILCQ discours sociaux et régimes de rationalité, Montréal, 17 mai 2019.
  • «Stratégies de dénomination en confrontation : le cas des controverses environnementales au Québec». Communication, Séminaire sur la dénomination positive, Paris, 25 octobre 2018.
  • (avec Maxwell, T.) «De la langue de bois aux fausses nouvelles. Les discours de la manipulation». Conférence, École d'été: s'informer dans un monde de fausses nouvelles, Montréal, 27 juin 2018.
  • (avec Thoër, C., Cherba, M., Denault, V. et Benzaza, R.) «Formes d'expression de soutien social sur la forum de discussion de la Société canadienne du cancer : une analyse thématique et conversationnelle». Communication, Journées d'étude : Organisation, Santé et Numérique, Montréal, 24 octobre 2017.
  • «« Faire l'Histoire » aujourd'hui : défis de l'allocution publique face à l'évolution des pratiques de communication politique». Communication, Congrès des associations francophones de science politique, Montréal, 18 mai 2017.
  • «Le recours au pathos dans la présentation de soi de (non-)repentants». Communication, colloque Rhétorique et relations publiques : perspectives théoriques et empiriques, 85e édition du colloque de l'ACFAS, Montréal, 10 mai 2017.
  • «Le discours politique comme performance multimodale et interactionnelle». Communication, Congrès de la Société québécoise de science politique, Québec, 19 mai 2016.
  • «Perceptions de l'agressivité en communication politique. Analyse des réactions in situ et en ligne à une interview conflictuelle de talk show». Communication, Congrès de la Société québécoise de science politique, Québec, 19 mai 2016.
  • «Co-construction de l'e-réputation et conditions de l'efficacité du repentir public». Communication, Webinaire international franco-québécois. E-réputation et influenceurs : de nouveaux enjeux pour les organisations? Québec, 5 avril 2016.
  • «La polémique dans les radios de confrontation». Communication, Colloque pluralisme, médias et démocratie, Montréal, 10 juin 2015.
  • «La radio de confrontation comme genre médiatique. Proximité, montée de la tension entre les groupes et contestation des élites». Conférence, Journée d'étude sur la radiophonie québécoise : De la pratique à la fabrique de la radio, Québec, 28 novembre 2014.
  • «Repentir et prise de risque en politique. Quelques stratégies de gestion médiatique de l'offense». Communication, Congrès de la Société québécoise de science politique, Sherbrooke : Université de Sherbrooke, 21-23 mai 2014.
  • (avec Broustau, N.) «L'excuse en relations publiques : une stratégie de défense et de valorisation de l'image publique». Communication, 82e édition du colloque de l'ACFAS, Montréal, 12-16 mai 2014.
  • (avec Vincent, D.) «Les mises en scène de soi dans le repentir public : d'un ethos de contrition à un ethos de victime». Communication, Colloque international Approches pluridisciplinaires du repentir : Formes, médiums, enjeux, Chambéry, 9-11 avril 2014.
  • «Dynamiques de circulation de l'information commentée sur Twitter et image publique». Communication, Colloque international Reprises et métamorphoses de l'actualité, Lyon, 27-28 mars 2014.
  • (avec Laforest, M. et Vincent, D.) «Le discours du repentir : de l'émotion comme mode de gestion de crise». Communication, Journée d'étude sur l'émotion argumentée, Lyon, 6-7 septembre 2012..
  • Les risques de la colère en politique. De l'émotion montrée à sa circulation dans l'espace public». Communiction, 32e Romanistentag, Section Colère - Force destructrice et potentiel créatif: l'émotivité dans la littérature et le langage, Berlin, 26-28 septembre 2011.
  • (avec Vincent, D. et Kavanagh, E.) «L'événement médiatique: un repère méthodologique pour l'analyse des discours sociaux». Communication, Colloque international Langage, discours, événement, Florence, 31 mars-2 avril 2011
Distinctions
Services à la collectivité

Responsable du programme de baccalauréat en communication (relations publiques) (2016-2020)

Directions de thèses et mémoires

Mémoires

Publications

Articles scientifiques
  • Turbide, O., Cherba, M. et Denault, V. (2020). Réagir au dévoilement de soi dans un forum de discussions pour les personnes vivant avec un cancer: une approche interactionnelle. Corpus, (21). Récupéré de https://journals.openedition.org/corpus/4987.
  • Turbide, O. (2019). Culture de l’impolitesse, célébrités politiques et médias socionumériques. Des effets du confrontainment sur l’évaluation en ligne de politiciens vedettes. Communication, 36(2). http://dx.doi.org/10.4000/communication.10961.
  • Turbide, O. et Martel, G. (2019). La médiatisation conflictuelle des acteurs politiques. Présentation. Communication, 36(2). http://dx.doi.org/10.4000/communication.10846.
  • Cherba, M., Thoër, C., Turbide, O., Denault, V., Renaud, L., Valderrama, A.,...Muloin, C. (2019). Le soutien social en ligne comme mode d’intervention psychosociale : revue de littérature, pistes de recherche et recommandations pour les intervenants. Santé Publique, 31(1), 83–92. http://dx.doi.org/10.3917/spub.191.0083.
  • Turbide, O. (2018). Le repentir en politique sur la scène canadienne (2005-2014) : les risques de l’équivoque. Politique et sociétés, 37(1), 53–73. http://dx.doi.org/10.7202/1043574ar.
  • Turbide, O. et Laforest, M. (2015). Interview politique et construction interactionnelle de l’impolitesse: l'efficacité de la parole conflictuelle pour un public absent. Semen, (40), 34–54. http://dx.doi.org/10.4000/semen.10399.
  • Turbide, O. (2015). La construction d'images publiques dans le discours politique médiatique : qu'est-ce qu'une performance adéquate? Communiquer, (14), 5–23. http://dx.doi.org/10.4000/communiquer.1624.
  • Turbide, O., Laforest, M. et Vincent, D. (2013). Le repentir public comme mode de gestion de crise : quelques stratégies d’atténuation de l’offense et de la responsabilité de l’offenseur. Le discours et la langue, 4(1), 137–157.
  • Constantin De Chanay, H. et Turbide, O.(dir.). (2011). Les discours politiques. Approches interactionnistes et multimodales. Mots. Les langages du politique, (96). Récupéré de http://journals.openedition.org/mots/20166.
  • Turbide, O. et Constantin De Chaney, H. (2011). Les discours politiques. Approches interactionnistes et multimodales [Introduction]. Mots. Les langages du politique, (96), 5–12. Récupéré de http://journals.openedition.org/mots/20170.
  • Turbide, O., Vincent, D. et Laforest, M. (2010). The Circulation of Discourse: The Case of Deprecating Remarks on Trash Radio. Discourse Studies, 12(6), 785–801. http://dx.doi.org/10.1177/1461445610381860.
  • Turbide, O. (2009). [Compte-rendu du livre "Language in the Media. Representations, Identities and Ideologies", de S. Johnson et A. Ensslin (dir.)]. Bulletin suisse de linguistique appliquée, (90), 197–203. Récupéré de http://doc.rero.ch/record/11876/files/bulletin_vals_asla_2009_090.pdf.
  • Turbide, O., Vincent, D. et Laforest, M. (2008). Les « X » à Québec : la construction discursive d’un groupe exclusif. Recherches sociographiques, 49(1), 87–112. http://dx.doi.org/10.7202/018195ar.
  • Vincent, D., Laforest, M. et Turbide, O. (2007). Une boîte de Pandore : de l'analyse de discours radiophoniques à l'intervention sociale. Communication, 25(2), 187–199. http://dx.doi.org/10.4000/communication.2294.
    Notes: Note de recherche
Chapitres de livre
  • Yates, S. et Turbide, O. (2018). Du modèle normatif à une vision pragmatique de la profession. Dans S. Yates (dir.). Introduction aux relations publiques (p. 51–92). Québec : Presses de l’Université du Québec.
  • Saïdi, S. et Turbide, O. (2018). La gestion de l’image publique du SPVM. Dans S. Yates (dir.). Introduction aux relations publiques (p. 391–402). Québec : Presses de l’Université du Québec.
  • Turbide, O. (2018). La gestion des images de l’organisation. Un défi pour la confiance. Dans S. Yates (dir.). Introduction aux relations publiques (p. 181–202). Québec : Presses de l’Université du Québec.
  • Turbide, O. (2018). «Faire l’Histoire» aujourd’hui : défis de l’allocution publique face à l’évolution des pratiques de communication politique. Dans A.-M. Gingras (dir.). Histoires de communication politique. Pratiques et états des savoirs (p. 195–215). Québec : Presses de l’Université du Québec.
  • Turbide, O. (2017). La parole politique comme performance multimodale et interactionnelle. Une proposition d’analyse. Dans P.-M. Daigneault et F. Pétry (dir.). L’analyse textuelle des idées, du discours et des pratiques politiques (p. 19–39). Québec : Presses de l’Université Laval.
  • Turbide, O. (2017). Quand les excuses sont refusées. Analyse des réactions sur Twitter à une stratégie de gestion de la réputation en relations publiques politiques. Dans F. Charest, C. Alcantara, A. Lavigne et C. Moumouni (dir.). E-réputation et influenceurs dans les médias sociaux. Nouveaux enjeux pour les organisations (p. 149–163). Québec : Presses de l’Université du Québec.
  • Turbide, O. (2017). S’excuser publiquement sur les médias socionumériques. Mutation d’une stratégie de gestion de la réputation en communication politique. Dans M. Burger, J. Thornborrow et R. Fitzgerald (dir.). Discours des réseaux sociaux : enjeux publics, politiques et médiatiques (p. 141–162). Bruxelles : De Boeck.
  • Turbide, O., Vincent, D. et Kavanagh, É. (2013). L'événement médiatique un repère méthodologique pour l'analyse des discours sociaux : lorsqu'un tweet devient une «affaire». Dans D. Londei, S. Moirand, S. Reboul-Touré et L. Reggiani (dir.). Dire l'événement : langage, mémoire, société (p. 23–34). Paris : Presses Sorbonne Nouvelle.
    Notes: http://virtuolien.uqam.ca/tout/UQAM_BIB001249310
  • Vincent, D., Turbide, O. et Laforest, M. (2012). La colère, de la perte de contrôle au droit démocratique : émeutes, colère et violence à Tottenham (R-U). Dans L. Bauer et K. Reinke (dir.). Colère – force destructrice et potentiel créatif (p. 273–292). Berlin, Allemagne : Frank et Timme.
  • Turbide, O. (2012). Les politiciens dans les talk shows : quelques stratégies de mises en scène du ludique. Dans P. Amey et P. Leroux (dir.). L'échange politique à la télévision : Interviews, débats et divertissements politiques (p. 141–157). Paris : L'Harmattan.
    Notes: http://virtuolien.uqam.ca/tout/UQAM_BIB001170209
  • Turbide, O. (2012). Les risques de la colère en politique. Dans L. Bauer et K. Reinke (dir.). Colère – force destructrice et potentiel créatif (p. 293–311). Berlin, Allemagne : Frank et Timme.
  • Turbide, O. (2011). Discours politique et gestion de la confrontation lors d’un talk show et d’une émission d’affaires publiques. Dans M. Burger, J. Jacquin et R. Micheli (dir.). La parole politique en confrontation dans les médias (p. 109–127). Bruxelles, Belgique : De Boeck.
    Notes: http://virtuolien.uqam.ca/tout/UQAM_BIB001153459
  • Turbide, O. (2009). Les stratégies de circulation d’une déclaration controversée : l’affaire Parizeau (2003). Dans J.M. Lopez-Munoz, S. Marnette, L. Rosier et D. Vincent (dir.). Circulation des discours et liens sociaux: Le discours rapporté comme pratique sociale (p. 311–326). Montréal : Nota Bene.
  • Laforest, M., Vincent, D. et Turbide, O. (2009). Pour ou contre la trash radio : usages de la qualification péjorative dans un débat social. Dans D. Lagorgette (dir.). Les insultes en français : de la recherche fondamentale à ses applications (p. 181–198). Chambéry, France : Université de Savoie, Laboratoire langages, littératures, sociétés.
    Notes: http://virtuolien.uqam.ca/tout/UQAM_BIB001106975
  • Vincent, D., Laforest, M. et Turbide, O. (2008). Pour un modèle fonctionnel d’analyse du discours d’opposition. Une analyse de la trash radio. Dans C. Moïse (dir.). La violence verbale : t. 1. Espaces politiques et médiatiques (p. 81–108). Paris : L'Harmattan.
  • Vincent, D. et Turbide, O. (2006). Le discours rapporté dans le débat politique : une arme de séduction. Dans J.M. Lopez-Munoz, S. Marnette et L. Rosier (dir.). Dans la jungle des discours : genres de discours et discours rapporté (p. 307–318). Cadix, Espagne : Presses de l'Université de Cadix.
  • Martel, G. et Turbide, O. (2006). «Interagir» avec le public : quelques stratégies de communication médiatique. Dans M. Laforest et D. Vincent (dir.). Les interactions asymétriques (p. 49–64). Montréal : Nota Bene.
    Notes: http://virtuolien.uqam.ca/tout/UQAM_BIB000092237
  • Martel, G. et Turbide, O. (2005). Argumentation et performance communicationnelle : le débat politique médiatisé. Dans M. Burger et G. Martel (dir.). Argumentation et communication dans les médias (p. 193–215). Montréal : Nota Bene.
    Notes: http://virtuolien.uqam.ca/tout/UQAM_BIB000131446
  • Vincent, D. et Turbide, O. (2004). La radio de confrontation : un divertissement socialement coûteux. Dans D. Vincent et O. Turbide (dir.). Fréquences limites : la radio de confrontation au Québec (p. 177–203). Montréal : Nota Bene.
    Notes: http://virtuolien.uqam.ca/tout/UQAM_BIB000145133
  • Vincent, D. et Turbide, O. (2004). La radio de confrontation : un objet d’analyse de choix. Dans D. Vincent et O. Turbide (dir.). Fréquences limites : la radio de confrontation au Québec (p. 5–12). Montréal : Nota Bene.
    Notes: http://virtuolien.uqam.ca/tout/UQAM_BIB000145133
Articles professionnels ou de magazines
Livres
Actes de colloque
  • Turbide, O., Thoër, C., Cherba, M., Denault, V. et Benzaza, R. (2018). Formes d’expression de soutien social sur la forum de discussion de la Société canadienne du cancer : une analyse thématique et conversationnelle. Dans B. Cordelier, O. Galiber, S. Alemanno et H. Romeyer (dir.). Actes des journées d’étude : Organisation, Santé et Numérique, (p. 32-33). Montréal: Centre de recherche sur la communication et la santé. Récupéré de http://collections.banq.qc.ca/ark:/52327/bs3253259.
  • Turbide, O. (2004). Pour un cadre d’analyse du discours populiste : une approche linguistique. Dans N. Gallant et M. Thibeault (dir.). Actes des XVIIes Journées de linguistique, (p. 23-35). Québec: Centre international de recherche en aménagement linguistique (CIRAL).
  • Turbide, O. (2003). Entre exception et diversité culturelle : le discours de la ministre du Patrimoine canadien (1998-2001). Dans N. Gallant et W. Remysen (dir.). Actes des XVIes Journées de linguistique, (p. 11-22). Québec: Centre international de recherche en aménagement linguistique (CIRAL).